Avec Love on My Mind – un nouveau mini-album de six chansons mixé par Claudius Mittendorfer (Tennis, Parquet Courts, Johnny Marr) – Bambara condense toute l’énergie et la noirceur qui les ont rendus si fascinants et les réarrange en quelque chose de résolument nouveau. Le morceau d’ouverture, « Slither in the Rain », tout en sifflements de charleston et en lignes de synthé spectrales, est une véritable déclaration d’intention. Minimale et atmosphérique, elle met en avant la voix brute de Reid Bateh qui présente l’un des principaux personnages de Love On My Mind, des années après les événements de l’album, un homme solitaire qui jette des bouteilles sur les avions et danse le two-step en traçant une boucle infinie en forme de huit. Alors que Reid a toujours été adepte de l’esquisse de personnages, des morceaux comme « Slither » introduisent une nouvelle vulnérabilité, palpable tout au long de l’album, qui permet aux chansons d’avoir un impact sur un niveau plus humain. De même, « Point And Shoot », dans lequel chaque strophe décrit des scènes louches et délinquantes, des mâchoires cassées et des canapés pleins de trous de brûlure, laisse apparaître une intimité autobiographique qui n’est pas aussi apparente dans les précédents albums de Bambara.  Cette tendresse se retrouve sur « Birds », une rare chanson d’amour (d’où le titre de l’EP), et sur « Little Wars », qui clôt l’album dans un grand final de solitude et d’isolement. Mais si ces chansons montrent un côté plus doux de Bambara, il est important de noter qu’elles n’ont pas perdu l’excitation qui a attiré tant de gens au départ. « Mythic Love » avec la voix de Bria Salmena, sa ligne de basse entraînante et ses lignes de guitare qui ricochent, rappelle des classiques comme « Serafina » et « Sunbleached Skulls », mais les efface dans le processus, tandis que « Feelin’ Like A Funeral » – une histoire dangereusement oscillante d’une agression au couteau – est probablement la chanson la plus entêtante que le groupe ait jamais enregistrée. Dans son ensemble, Love on My Mind représente un nouveau pas en avant pour Bambara – la chose la plus audacieuse qu’ils aient jamais faite – et le son d’une nouvelle évolution.

1. Slither in the Rain
2. Mythic Love
3. Birds
4. Point and Shoot
5. Feelin’ Like a Funeral
6. Little Wars

Format

,