Le dernier album de Bon Voyage Organisation, La Course (2020), est sorti pendant le confinement. Les retours des auditeurs, qui en ont reçu la musique avec une attention toute particulière, ont fait germer l’idée et le besoin de (Loin des) Rivages, de sortir du confinement pour retrouver les musiciens en studio. Bon Voyage Organisation est avant tout l’histoire de la construction d’un ensemble, la quête de l’harmonie, par la musique, entre les êtres. Un leitmotiv central dans le travail de composition et de production d’Adrien Durand depuis presque dix ans. Émancipé de toutes contraintes et affirmant le choix radical, amorcé avec La Course, d’une musique entièrement instrumentale, (Loin des) Rivages a été enregistré sur cinq jours en juin 2020 au Studio Atlas de Jean-Benoît Dunkel (Air), et mixé l’été suivant par Adrien Durand dans son studio Parisien, Bureau 12. Une performance si l’on considère que l’ensemble des dix morceaux qui le compose ont été joués entièrement en live, réunissant jusqu’à treize musiciens dans une même pièce. Une étroite collaboration qui a permis à Adrien Durand et aux membres de l’ensemble de se transcender. Entre autres sommets, l’incroyable énergie du « Sentier des Orpailleurs » (et le superbe solo d’Adrian Edeline), la profondeur de la mélancolie du morceau « Apacheta” (coécrit et co-arrangé par Adrien Durand et Gustave Rudman) et l’originalité du métissage de « Et s’éveillent »… Prenant exemple sur les grands explorateurs de l’âme – Sun Ra, Moondog, Coltrane – dont une reprise de son « Naïma » ouvre l’album ; Adrien Durand mélange les premiers instruments des hommes (les percussions et les vents) aux derniers (les tables de mixages et les synthétiseurs) pour entamer le plus périlleux des périples : le voyage intérieur, (Loin des) Rivages donc, de la civilisation et de ses normes, dans cette jungle de l’âme que représente à merveille la pochette de Clément Vuillet, au cœur de ce que certains prennent pour de la folie. Vous n’êtes donc pas face à un disque intellectuel mais plutôt un effort spirituel, car, comme aime à le répéter Adrien Durand en concert, il faut entrer dans la Musique comme dans un sanctuaire.

A
1. Naïma
2. Yuseef (Trouver le soleil dans chaque jour de pluie)
3. Pyramis
4. Et s’éveillent
5. Première vue d’Apacheta
B
6. Les Jonques
7. Les pêcheurs
8. Apacheta
9. Le sentier des orpailleurs
10. Passage

Format

,