L’origine de l’album Cellophane Memories de Chrystabell et David Lynch provient d’une vision que David a eue lors d’une promenade nocturne dans une forêt de grands arbres, au-dessus de la cime desquels il a vu une lumière brillante. Dans son souvenir, la lumière s’est transformée en la voix de la chanteuse et auteure compositrice américaine et lui a révélé un secret. C’est à partir de ces mystérieuses convergences de lumière et de son, de jour et de nuit, de ciel étoilé et de forêt noire que la collaboration entre Chrystabell et David a continué à s’épanouir. De nombreuses chansons se déroulent dans des forêts de contes de fées, des sommets montagneux, des lacs, des autoroutes crépusculaires et des chambres obscures. Les élisions temporelles réapparaissent sans cesse dans les voix de Chrystabell, qui émergent, se dissolvent et reviennent en boucle dans des couches d’harmonie. Elles sont encadrées par l’orchestre de David et du regretté compositeur Angelo Badalamenti, composé de cordes inspirées de la Waldeinsamkeit, de glissandi de guitare oniriques et de nuages de réverbération, dont les mélodies sont comme la sensation du temps qui s’arrête pendant un premier baiser. Un disque cinématographique et magnifiquement cosmopolite, doublé d’une poésie lynchienne. Pour les fans d’Angelo Badalamenti, Dean Hurley, Thought Gang, Julee Cruise, SQÜRL, This Mortal Coil.

  1. She Knew
  2. The Sky Falls
  3. You Know The Rest
  4. So Much Love
  5. Two Lovers Kiss
  6. The Answers to The Questions
  7. With Small Animals
  8. Reflections in a Blade
  9. Dance of Light
  10. Sublime Eternal Love
Format

, ,