Vers la fin de l’année 2009, à Stockton, en Californie – connue auparavant uniquement dans le monde de la musique pour avoir produit le groupe Pavement de Stephen Malkmus – un jeune homme de 21 ans, Justin Paul Vallesteros, a commencé à expérimenter avec de simples lignes de synthé et de guitare, les superposant progressivement pour créer le son qui allait devenir celui de Craft Spells. Le premier single du groupe, « Party Talk », était le morceau de dream pop enfumée parfait pour rentrer dans la blogosphère – un outil important pour tout artiste en devenir issu d’une petite ville à l’époque. Cette combinaison de lo-fi et de presse D.I.Y. a finalement conduit le label Captured Tracks, basé à Brooklyn, à signer le groupe. Leur premier album, Idle Labor, sort au printemps 2011. Il s’agit d’un premier album d’indie pop chatoyante, qui fait un clin d’œil au début des années 80 comme seul un jeune homme d’une vingtaine d’années peut le faire, et le résultat est de toute beauté.

  1. For the Ages
  2. Scandinavian Crush
  3. The Fog Rose High
  4. Party Talk
  5. From the Morning Heat
  6. After the Moment
  7. Ramona
  8. Given the Time
  9. Your Tomb
  10. You Should Close the Door
  11. Beauty Above All
Poids 0,46 kg
Format