Edition limitée en vinyle orange du troisième album de Dooz Kawa!
Bohemian Rap Story, l’album qui marquera le tournant dans la carrière du rappeur.
Bohemian Rap Story, à l’instar de ses 2 précédents albums et 2 EPs, penche toujours à l’Est, vers les Balkans plus précisément, en version underground, où les chats noirs ou blancs dansent sur le tempo des gitans pour que la vie reste un miracle.
Jusqu’à cet album Dooz Kawa n’était pas friand de feats (il y en aura d’ailleurs très peu sur son quatrième album, Contes Cruels, sorti fin 2017) mais pour Bohemian Rap Story il collabore avec 5 MCs (Lucio Bukowski, Anton Serra, Hippocampe fou, Dah Connectah, Tekilla Emtooci) dont les voix s’adaptent à la perfection aux instrumentaux et à son flow.
La pochette, superbement réalisée par l’espagnol DULK offre quelques rêveries ça et là au travers des recoins, des derrières, des dessous, des bleus presque violets et des violets presque roses. On s’y perd comme dans la musique de Dooz Kawa, dans une cruelle naïveté, un monde imaginaire avec des sentiments réels.
La face D offre 4 titres inédits, exclusivité de cette édition double vinyles.

Face A

  • A1. Me faire la belle
  • A2. Soirée noire
  • A3. Guillotine (feat. Lucio Bukowski)
  • A4. Crépuscule d’apocalypse

Face B

  • B1. Lagrima (feat. Dah Conectah)
  • B2. Chasseur de rimes
  • B3. Brako (feat. Hippocampe Fou, Noémie)
  • B4. Trop jeune pour dormir

Face C

  • C1. Gel douche au chocolat (feat. Tekilla Emtooci, Dah Conectah)
  • C2. Si les anges n’ont pas de sexe
  • C3. Maison citrouille (feat. Anton Serra, Dah Conectah)
  • C4. Palimpseste

Face D

  • D1. Dieu d’amour (Bonus track)
  • D2. Le savoir est une arme (Bonus track)
  • D3. Message aux anges noirs (Bonus track)
  • D4. Balalaïka (Bonus track)

 

Poids 0,01 kg
Format