Orcorara 2010

FormatPrixQté
50601654858712 LP31,70
Date de parution août 14, 2020
Ce nouvel album d’Elysia Crampton suit les traumatismes intergénérationnels, les fugitifs de la violence chrétienne dans un crépuscule appelé Puruma, revenant à Mama Cocha, la mer que les théoriciens appellent Nowhere. Il est dédié à la vie de Paul Sousa, qui, pendant son incarcération, a travaillé pendant des années comme pompier à travers la Sierra Nevada de Californie. Il est également dédié à l'œuvre de Sage LaPena et du Dr Gretel Mendizabal Nolte. Il contient des lectures inexactes de Jimenez, Saenz, Claudel et Wright. Pas une personne, pas le monde, pas le corps, pas Dieu, pas le salut, pas le vide ; seulement une approche incessante vers, avec et comme le grand mystère, par la Grâce, Tatamama. Jallalla. Orcorara 2010 a été commandité et publié en 2018 par le Centre d'Art Contemporain de Genève (Suisse) pour le premier étage de la Biennale de l'Image en Mouvement 2018 "The Sound of Screens Imploding". L'album est masterisé par Jeremy Cox. Tous les bénéfices sont reversés à l'American Indian Movement West / AIM SoCal. Elysia Chuquimia Paula Crampton est une musicienne électronique, productrice, poète et compositrice amérindienne Aimara dont le travail touche aux thèmes de la survie Aimara, de la culture Latinx, de la culture LGBT, de la science-fiction, et de la foi chrétienne en ayant fréquemment recours au sampling.
  • LP1
  1. Secret Ravine (Chakana En General)
  2. Dog Clouds (feat. Jeremy Rojas)
  3. Morning Star-Red Glare-Sequoia Bridge (feat. Jeremy Rojas)
  4. Grove (feat. Embaci)
  • LP2
  1. Sierra Nevada (feat. Jeremy Rojas)
  2. Homeless (Q’ara)
  3. Amaru-Otorongo (Dried Pine)
  4. Crucifixion (feat. Shannon Funchess)
  5. Spring of Wound
  6. Crest (feat. Fanny Pankara Chuquimia)
  7. Abolition (Infrared)
  8. Flora (feat. Jeremy Rojas)
Du même label: