Aya’s Samba

FormatPrixQté
42501014022341 LP30,00
Parution prévue le 25 janvier 2019
Johnny’s Disk Record est un label de jazz indépendant dirigé par le propriétaire du jazz café Kaiunbashi No Johnny situé dans la ville de Rikuzentakata dans la préfecture d’Iwate au Japon. Ce label légendaire a sorti une série d’albums de haute qualité, allant du jazz moderne, au jazz d’avant-garde ou à la pop décalée. Des albums tels que Farewell My Johnny / Left Alone et Aya’s Samba ont atteint le statut d’albums cultes pour les fans et sont maintenant considérés comme étant parmi les meilleures œuvres de la scène jazz japonaise. Paru originellement en 1978, Aya’s Samba est le premier album du bassiste Eiji Nakayama, qui a joué dans la formation Jazz Machine d'Elvin Jones et qui tournait avec Don Friedman. Cet album est une sortie importante du catalogue de Johnny’s Disk Record, non seulement parce qu’il s’agit de la toute première du label, mais aussi parce que le label a justement été créé après avoir entendu le groupe jouer. L’album s’ouvre avec "Aya’s Samba", un titre très mélodieux de jazz samba en ton mineur considéré comme un classique du jazz japonais. La lente ballade "Yellow Living" baigne dans la mélancolie avec des claviers et un saxophone émouvants, tandis que l’onirique "See Sea Town" impressionne par son solo de saxophone expressif et captivant. Enfin ce disque se termine par "Far-Away Road" porté par une mélodie uptempo et des touches rythmiques.
  • A1. Aya’s Samba
  • A2. Yellow Living
  • B1. See Sea Town
  • B2. Far-Away Road