En plus de son travail sur ses propres disques, ainsi que ceux de Gastr del Sol, Loose Fur et Sonic Youth au cours des dernières décennies, Jim O’Rourke a travaillé sur plusieurs dizaines de bandes originales de films au fil des années. Ses talents d’improvisateur, de compositeur et de producteur lui permettent d’interpréter des moments cinématographiques avec une compréhension unique de leur construction et de leur fonctionnement. Hands That Bind (Kyle Armstrong) est la première bande originale de film de Jim à être diffusée dans le monde entier. Il a travaillé avec des cinéastes de renommée internationale, comme Olivier Assayas, Allison Anders, Werner Herzog et Kôji Wakamatsu. La bande originale de Hands That Bind est un délice d’ambiance et d’atmosphère. Ses techniques de composition enracinées dans l’édition de bandes ont évolué vers un assemblage sophistiqué de sons récupérés et traités qui atteignent une majesté hautement musicale, quasi orchestrale, alors qu’ils sont suspendus dans l’air même du drame qui se déroule dans Hands That Bind. Décrit comme un « drame gothique des prairies » se déroulant dans les terres agricoles de la province canadienne de l’Alberta, Hands That Bind est un voyage envoûtant dans la réalité existentielle de la vie de travailleur rural en Amérique du Nord. Les toiles de fond et les atmosphères musicales vaporeuses et serpentines de Jim O’Rourke reflètent les obsessions et les distractions des principes du film ; des états d’âme de toutes sortes, vus ou sous-entendus. Pour les fans de la série Steamroom de Jim ainsi que pour les collectionneurs de bandes sonores, Hands That Bind offrira des heures d’écoute captivante.

1. Go Spend Some Time With Your Kids
2. Wasn’t There Last Night
3. He’s Only Got One Oar in the Water
4. That’s Not How the World Works
5. A Man’s Mind Will Play Tricks On Him
6. Here is Where I Seem to Be /
The Good Lord Doesn’t Need Paperwork
7. You Have No Idea What I Want
8. One Way or Another I’m Gone

Poids 0,46 kg
Format