Sugar Candy Mountain, groupe californien de néo pop, propose des odes psychédéliques soigneusement construites dans le style de Jacco Gardner et de Tame Impala. Leur album phare 666, sorti en 2016, semble sorti tout droit d’un vieux garage, brillant d’un éclat nostalgique avec des sonorités d’inspiration vintage, des orgues en pagaille, des guitares fuzzées, des claviers chatoyants et une batterie tentaculaire. La voix cotonneuse d’Ash Reiter chantonne avec la chaleur glacée de Françoise Hardy, tandis que celle de Will Halsey, digne de Lennon, se déroule avec une langueur facile. Enregistré avec Jason Quever de Papercuts, le deuxième album du groupe se situe confortablement entre le bonheur des années 60 et la production plus moderne de Dave Fridmann (Flaming Lips/Tame Impala). Sur 666, le groupe s’éloigne de la production grandiose de leur précédent album, Mystic Hits, sur lequel certaines chansons comportaient plus de 200 pistes d’instruments. La production de 666 est considérablement simplifiée, privilégiant les mélodies fortes aux orchestrations follement ludiques de Mystic Hits. Pour les fans de Tame Impala, Flaming Lips, John Lennon, Os Mutantes.

  1. Windows
  2. Change
  3. 666
  4. Atlas
  5. Tired
  6. Being
  7. Time
  8. Eye On You
  9. Who I Am
  10. Summer Of Our Discontent
  11. Sucette
Poids 0.4 kg
Format