Préparez-vous à vous déchaîner sur le dancefloor, l’enivrante musique highlife connue sous le nom d’edo funk de Benin City, au Nigeria, est de retour. Après le succès planétaire du projet Edo Funk Explosion Vol.1, Analog Africa a déniché No Food Without Taste If By Hunger de The Good Samaritans, l’un des albums nigérians les plus obscurs jamais enregistrés. Sorti à l’origine en 1982, le premier album du groupe est plein de lignes de basse rebondissantes, de grooves bruts de type transe et de guitares psychédéliques trippantes, une expérience funk sans pareille. The Good Samaritans est le projet edo funk de Philosopher Okundaye, avec lequel il a produit quatre albums, tous enregistrés au Phonodisk Studio à Ijebu-Igbo à l’est de Lagos. Okundaye, qui jouait de nombreux instruments, engageait les bons musiciens pour chaque projet et mixait le tout lui-même, est connu comme le compositeur d’une grande partie des célèbres tubes sortis de Benin City dans les années 80. Son nom revient sans cesse, mais son rôle dans la scène reste un peu flou, ce qui donne au personnage l’image d’éminence grise de l’edo funk. En raison de son pressage confidentiel dans une édition très réduite, No Food Without Taste If By Hunger est très difficile à trouver. Avec cette réédition limitée à 2000 copies – nouvellement masterisée par Nick Robbins et approuvée par Okundaye lui-même – The Good Samaritans fait un retour attendu depuis longtemps sur les platines du monde entier. C’est du funk dépouillé jusqu’à son essence primitive, des rythmes entraînants mélangés à des cuivres highlife, des claviers doux et des riffs de guitare psychédéliques, repoussant les limites de la danse vers des territoires cosmiques.

  1. Onughara
  2. Ughamwen-Rhienenemwen
  3. Ekhueghamunu
  4. Gaskya-Kace
  5. Bi Enu Ba Sahun
  6. Aikemienaru-Nanorunomwan
Poids 0,4 kg
Format