Wewantsounds réédite l’album Khalik Hena enregistré en 1973 par la légendaire diva libano-algérienne Warda samplée par Jay Z et J Dilla. L’album enregistré en public mélange musique arabe traditionnelle avec un soupçon de groove 70s. Warda livre une performance hypnotique accompagnée par son orchestre égyptien et sa fameuse section de cordes qui ont rendu les disques d’Oum Khalthoum, Farid El Atrache et Abdel Halim Hafez si célèbres. Khalik Hena est l’un des grands classiques de la diva, écrit par le légendaire compositeur Baligh Hamdi. Cette réédition remasterisée avec la pochette originale contient un insert 2 pages avec une nouvelle introduction de Mario Choueiry de l’Institut du Monde Arabe, curateur de la série de rééditions Wewantsounds du Moyen Orient. Warda est l’une des divas incontestées du monde arabe. Née en banlieue parisienne d’un père algérien et d’une mère libanaise, elle a été découverte à 11 ans par Ahmed Hachlaf, directeur artistique chez Pathé Marconi spécialisé dans la musique arabe. Après avoir perfectionné ses talents de chanteuse dans le cabaret paternel situé dans le quartier latin, le Tam-Tam (pour Tunisie – Algérie – Maroc) elle se fait rapidement un nom dans les cercles d’initiés des musiques arabes. La famille déménage à Beyrouth à la fin des années 50 après que la police ait trouvé des armes dans le cabaret, destinées au FLN. A Beyrouth, elle est rapidement découverte par un producteur de cinéma égyptien qui la signe et l’amène au Caire pour enregistrer et jouer dans ses films. Sa carrière connait dès lors une ascension fulgurante et elle devient une star incontestée en travaillant avec les plus grands de la musique égyptiennes, tels Abdel Halim Hafez et le compositeur Mohammed Abdel Wahab. Cependant, au début des années 60, un mariage traditionnel en Algérie l’amène à stopper sa carrière pendant une dizaine d’années pour devenir femme au foyer jusqu’à ce que le président algérien Boumediene lui demande de se produire pour le 10e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie en 1972. C’est une révélation et la scène lui manque. Elle divorce peu de temps après et retourne au Caire où l’attend un public qui ne l’a pas oublié. Elle fait un comeback triomphal. Khalik Hena, enregistré en public en 1973, date de cette époque. Warda fait à présent équipe avec son nouveau mari, le légendaire compositeur Baligh Hamdi et enregistre une série d’albums qui deviendront des classiques. Souvent composés de longs titres hypnotiques s’étendant sur deux faces, ils mettent en valeur la voix magique de Warda et ses dons pour hypnotiser le public en une sorte de longue transe. Mêlant instrumentations traditionnelles et modernes (guitare électrique, orgue), la musique est à la fois complexe et envoûtante avec un certain groove sous-jacent. Khalik Hena est l’un de ses disques de Warda les plus recherchés aussi bien des diggers de musiques arabes que par les collectionneurs. Un classique incontesté de la grande chanteuse, que Wewantsounds est heureux de rééditer sur vinyle pour la première fois depuis les années 70 avec l’audio remasterisé, la pochette originale et un insert 2 pages écrit par  Mario Choueiry de l’Institut du Monde Arabe.

1. Khalik Hena (18.50)

2. Khalik Hena (16.50)

Poids 0.46 kg
Format