Le deuxième album de Wau Wau Collectif, Mariage, est imprégné d’une nouvelle raison d’être. Développant les thèmes inspirants de leur premier album Yaral Sa Doom (2021), acclamé par la critique, cette collaboration à distance entre des musiciens du Sénégal et le Suédois Karl Jonas Winqvist est encore plus étendue sur le plan stylistique. Des chansons joyeuses chantées par des enfants se heurtent à des solos de guitare fuzzés et à des rythmes hip-hop percutants. Des synthés chatoyants s’élèvent des percussions du balafon et des sons versatiles de la kora à 22 cordes. Les voix familières du premier album reviennent avec des textes plus explicitement politiques, tandis que la musique est à la fois dense sur le plan rythmique et en apesanteur sur le plan sonore. « Yay Balma » s’articule autour des riffs cycliques de la guitare xalam de Jango Diabaté et les tonalités fuzzy et les solos de saxophone envolés de cette chanson ouvrent la deuxième face avec fracas. « Pitchi Goubidi » offre un contraste saisissant, avec la kora jouée comme une harpe et les paroles éraillées de Gilbert Badji à propos de « l’oiseau de la nuit » qui disparaissent dans une pop de chambre dubbée. L’omnichord de Winqvist revient au premier plan sur « Yonou Natangue », une jam libre qui maintient les messages du premier album de Wau Wau Collectif, qui encourage l’éducation des jeunes afin de confronter les problèmes sociaux du Sénégal d’aujourd’hui.

  1. La Paix Du Sénégal (Instrumental)
  2. Baye Kate
  3. Mariage Forcé
  4. Thiaroye 1944
  5. Xale (Toubab Dialaw Kids Rhyme)
  6. Le Repaire Spirituel
  7. Yay Balma
  8. Pitchou Goudibi
  9. Nécessaire
  10. Yonou Natangue
  11. Jarabi
  12. Liguey Len (Arouna Kane Solo)
Poids 0.46 kg
Format