Gustav Ejstes a toujours été en mouvement. Le musicien suédois enregistre des disques avec son groupe Dungen depuis deux décennies maintenant, et bien qu’il soit salué comme l’un des musiciens les plus pointus et aventureux de la scène psyché depuis leur premier album Ta det Lungt (2004), pour lui, la musique psyché n’a toujours été qu’un point de départ. En Är För Mycket och Tusen Aldrig Nog (Un Seul est de Trop et Mille n’est pas assez) est le premier album studio depuis Allas Sak sorti en 2015. L’album va plus loin que n’importe quel disque de Dungen jusqu’ici. Il y a des explosions psychédéliques classiques et le genre de brillantes harmonies vocales dont il a depuis longtemps fait sa marque de fabrique. Il y a des grooves doux et traînants qui se transforment en révélations cosmiques. Il y a des chansons intimes guidées par Gustav et son piano, qu’il joue si doucement que l’on dirait qu’il essaye de pas réveiller quelqu’un dans la pièce d’à côté. Les sons monstrueux du batteur Johan Holmegard se mêlent à une programmation drum’n’bass frénétique inspirée des mix de jungle hardcore britanniques des années 90. A certains moments, l’album frôle la sunshine pop à la Screamadelica, parfois il clique à 160bpm. L’album a été enregistré en Suède avec le producteur Mattias Glavå, qui avait travaillé sur Allas Sak. L’apport créatif de Mattias a été crucial pour le disque et a aidé Gustav à remettre en question ses idées préconçues sur sa propre musique. De même, les membres du groupe – le guitariste Fiske, le bassiste Gustavsson et le batteur Holmegaard – l’ont encouragé à pousser ses idées plus loin. De nombreuses chansons de l’album trouvent leur émotion dans sa sobriété relativement récente, marquant le premier album qu’il a enregistré sans être sous influence. Comme pour beaucoup d’artistes sobres depuis peu, il craignait que ses capacités créatives ne soient liées à la consommation. Au contraire, la sobriété l’a plongé encore plus profondément dans la musique. Depuis leurs débuts, il a utilisé Dungen comme un moyen de décortiquer la musique qu’il trouve intéressante, qu’il s’agisse de folk scandinave, de freak acid rock, de jazz ou de jungle. Sur En Är För Mycket och Tusen Aldrig Nog, il réalise que les voyages les plus fous sont ceux qui mènent vers l’intérieur.

  1. Skövde
  2. Om Det Finns Något Som Du Vill Fråga Mig
  3. Nattens Sista Strimma Ljus
  4. Möbler
  5. Höstens Färger
  6. Var Har Du Varit?
  7. Klockan Slår Den Är Mycket Nu
  8. En Är För Mycket och Tusen Aldrig Nog
  9. Om Natten
Format

, ,