Après son album Silver Ladders de 2020, la harpiste et compositrice Mary Lattimore, basée à Los Angeles, revient avec Collected Pieces : 2015-2020. Ce disque contient des morceaux inédits, des singles sortis uniquement Bandcamp et d’autres raretés. Mary décrit le processus d’arrangement de cette œuvre comme s’apparentant à l’ouverture d’une boîte à souvenirs. Ces pièces évocatrices séparées par les années dressent le portrait d’une conteuse instrumentale qui fait rarement une pause, enregistrant et partageant souvent la musique dès qu’elle lui vient. Semblant être en mouvement constant ces cinq dernières années depuis ses débuts avec le label Ghostly, Mary jette un coup d’œil en arrière pour respirer, offrant l’opportunité de revivre ces moments et émotions fugaces, et toute la beauté, la tristesse, la lumière et l’obscurité qu’ils contiennent. « Wawa By The Ocean » une ode à son épicerie préférée, le Wawa #700 à Ship Bottom, New Jersey. Ce point de repère en bord de mer qui n’a quasiment pas changé en douze ans réapparaît à chaque fois que son délicieux motif de harpe se déploie. « We Wave From Our Boats » a été improvisé après une promenade dans son quartier pendant les premiers jours du confinement de 2020, c’est une réflexion sur cette envie de saluer très innée et naturelle, un signe de solidarité que l’on a quand on salue les voisins qu’on ne connaît pas comme on saluerait les gens sur un bateau. Le cœur du morceau est une boucle sombre, par-dessus laquelle des notes de synthé ruminent, chacune étant une douce lueur d’optimisme dans les jours les plus anxieux et absurdes. Également enregistré en 2020, « What The Living Do » s’inspire du poème éponyme de Marie Howe, qui évoque la perte d’un être cher en appréciant le désordre de la vie humaine. Ce morceau empli d’écho qui se déploie lentement donne une impression de distance, comme si l’auditeur était à l’extérieur, regardant la vie se dérouler comme un film. « Polly of the Circus » fait référence à un vieux film muet découvert dans le permafrost du Yukon (présenté dans le documentaire Dawson City : Frozen Time), la seule copie à avoir survécu et qui fut quelque peu déformée par le processus de vieillissement. « Mary, You Were Wrong » reflète le combat d’une auteure avec un cœur brisé. Il s’agit de montrer qu’il faut continuer à aller de l’avant même si l’on fait des erreurs. Le refrain aigre-doux tourne en boucle, un peu plus lumineux à chaque fois, lentement, à la manière du temps qui guérit. La plupart de ces morceaux ont été enregistrés sur le moment avec une grande harpe de concert Lyon & Healy, des micros de contact et des pédales. Il y en a une sur la défunte actrice de Twin Peaks, Margaret Lanterman (« We Just Found Out She Died »), sur le retour au pays d’un astronaute américain (« For Scott Kelly, Returned To Earth »), la blague sur la femme du cannibale (« The Warm Shoulder »), le personnage à la Charlie Chaplin qui a perdu ses lunettes (« Be My Four Eyes »), et les lycéens conduisant leurs voitures rutilantes sur un parking (« Your Glossy Camry »). Ces chansons mettent en évidence les dons d’observation de Mary Lattimore, capable de façonner son art autour de fréquences et de scènes émotionnelles. Son pouvoir en tant que musicienne est enraciné dans sa façon de voir le monde : avec des détails vifs, une profonde empathie et une profonde gratitude pour la nature et les nuances. Pochettes CD digipak et vinyle dorées à l’or fin.

Disponible vinyle noir et doré

A
1. Wawa by the Ocean
2. We Wave From Our Boats
3. For Scott Kelly, Returned To Earth
B
4. Your Glossy Camry
5. Be My Four Eyes
C
6. Pine Trees (Home Recording)
7. We Just Found Out She Died
8. What The Living Do
D
9. Polly Of The Circus
10. The Warm Shoulder
11. Mary, You Were Wrong

Format

, ,