Sous son mystérieux masque de métal, MF DOOM dissimule le cachet dont sont faites les légendes de l’underground. Après que l’album Black Bastards de son premier groupe, KMD, ait été mis au placard par Elektra en 1994, et que son frère de sang Subroc – la moitié du duo rap – décède, Zev Love X, le leader survivant, s’est lentement transformé en MC super-méchant connu sous le nom de MF DOOM, et le monde du rap s’en porte mieux. La sortie en 1999 de Operation: Doomsday marque les débuts officiels de MF DOOM, réintroduisant un personnage mystérieux qui deviendra bientôt l’une des plus grandes voix du rap underground. Avec ses 19 titres, Operation: Doomsday révèle la confluence du passé tragique de DOOM, de ses intérêts personnels et de sa créativité audacieuse. Ses rimes intelligentes et ses schémas remarquables se détachent du paysage, et tous les sons qu’il touche – des génériques de dessins animés à la soul des années 80, en passant par les classiques du rap et autres – sont réinterprétés en quelque chose de tout à fait nouveau et surréaliste. Des décennies plus tard, MF DOOM est toujours célébré pour toutes les facettes de son travail et de son influence. Face à la tragédie, DOOM a réinfiltré le rap game à sa manière et a créé un classique culte instantané. Operation: Doomsday montre à quel point parier sur soi contre vents et marées peut être puissant.

Poids 0,63 kg
Format