Sommité de l’underground sud-africain, le groupe BLK JKS (prononcez Black Jacks), soutenu par The Mars Volta ou encore TV On The Radio est de retour avec un nouvel album pour Glitterbeat après plus de 10 ans d’absence. Pensé comme un préquel de leur album After Robots, Abantu / Before Humans comprend des échos de jazz spirituel, de funk post-apocalyptique ainsi que des éléments dub et de kwaito de contrebande. On retrouve en invités sur l’album le guitariste malien Vieux Farka Touré et leur complice des Beastie Boys, Money Mark, sur le morceau « Maiga ». Après avoir jammé avec The Roots, partagé la scène avec Squarepusher, Femi Kuti, et Lou Reed, enregistré leur premier EP Mystery au studio Electric Lady de Jimi Hendrix, ils ont sorti leur premier album, After Robots, chez Secretly Canadian en 2009. Leur participation au concert de lancement de la Coupe du Monde de Football de 2010 avec Alicia Keys, leur permet de jouer devant deux milliards de téléspectateurs, et leur single « Lakeside » apparaît sur la bande son de FIFA 10. Mais, tout aussi soudainement qu’ils sont apparus sur la scène internationale, BLK JKS disparaît… En janvier 2018, ils enregistrent une reprise d’un morceau de leur mentor Hugh Masekelade avec son fils au chant et Tebogo Seitei à la trompette. BLK JKS propose au jeune virtuose de la trompette, de compléter le groupe, qui devient un quatuor. Ils s’enferment ensuite pendant de nombreuses semaines au Soweto Theatre Orchestra Pit, qu’ils transforment en studio, et ils y enregistrent leur réinvention d’un son rock aux racines diasporiques africaines axé sur la guitare et les cuivres. Mais le studio se fait cambrioler et les disques durs sur lesquels les morceaux étaient sauvegardés sont volés. Le groupe retourne en studio un an plus tard et réenregistre l’album. En 2009, BLK JKS avait exploré le futur avec After Robots, aujourd’hui l’héritage de ce premier disque porte maintenant un nom rétro-futuriste : l’afropunk. Souvent cité comme influence par Spoek Mathambo, Nakhane, Petite Noir et Urban Villageire, dire que BLK JKS a allumé la mèche qui a mis le feu au poudre du mouvement afropunk naissant dans leur pays d’origine, l’Afrique du Sud, ne serait pas loin de la réalité.

  1. Yela Oh !
  2. Running — Asibaleki / Sheroes Theme
  3. iQ(w)ira — Machine Learning Vol 1
  4. Mme Kelapile
  5. Harare
  6. Human Hearts
  7. Yoyo ! — The Mandela Effect / Black Aurora Cusp Druids Ascending
  8. Maiga Mali Mansa Musa
  9. Mmao Wa Tseba — Nare / Indaba My Children

Format

,