L’année dernière, Hauschka (alias Volker Bertelmann) a publié Abandoned City, un album de pièces majestueuses pour piano, inspirées par des lieux oubliés qui se sont retranchés dans la nature. Ce magnifique album, particulièrement évocateur, a renforcé la réputation de Hauschka en tant que compositeur moderne d’élite. A NDO C Y est la suite de l’histoire d’Abandoned City, racontée en deux parties. La face A comprend cinq titres conçus pendant les sessions d’Abandoned City, une suite de chansons qui, ensemble, forment un tout d’une résonance exceptionnelle. Comme pour Abandoned City, ces chansons doivent autant à la techno minimaliste qu’à la composition moderne, ce qui les rend particulièrement propices aux remixes. Sur la face B, l’icône du folk expérimental Devendra Banhart distille le morceau phare d’Abandoned City, « Agdam », sous la forme d’amas fracturés et à peine audibles de frappes de piano solitaires et de synthés envahissants. En comparaison, la transformation de « Stromness » par Eluvium semble presque choquante et euphorique, avec des vagues de distorsion en cascade sur une pléthore de notes de piano pincées. En guise de bonus spécial, l’album live enregistré à Yufuin, au Japon en 2014, est inclus dans la carte de téléchargement. C’est un magnifique aperçu de Hauschka live, un monde où les chansons que vous pensez connaître deviennent des œuvres d’art entièrement nouvelles à la merci des caprices de Bertelmann. Pour les fans de Max Richter, Eluvium, Stars of the Lid, Nils Frahm.

  1. Hashima Island
  2. Palace in the Sky
  3. Varosha
  4. North Brother Island
  5. El Hotel Del Saito
  6. Agdam (Devendra Banhart Remix)
  7. Stromness (Eluvium Remix)
Poids 0,46 kg
Format